Nathalie Juillet, Sophrologue, Sophro analyste et Thérapeute psycho-corporel à Nanterre

Ce sentiment de maîtrise est mis à mal par la pandémie

Incertitude, inquiétude, insécurité :

l'épidémie de coronavirus est venue rappeler au monde entier que nous sortons de l'ère de la certitude.

Comme le dit Jean-Luc Nancy :"L'homme s'est toujours connu comme incertain".

Et pour la très grande majorité d'entre nous, surtout en Occident, le risque et l'incertitude sont générateurs de stress et d'anxiété.

Comment faire pour les accepter et les intégrer à notre quotidien, et comment éviter de toujours vouloir ériger la précaution au rang de principe au risque de refuser d'aller de l'avant ?

Dans ce contexte, comment peut-on se concentrer sur les éléments positifs pour continuer d'avancer en gardant à l'esprit, comme le dit encore Edgar Morin, que "Vivre, c'est naviguer dans une mer d'incertitudes, à travers des îlots et des archipels de certitudes sur lesquels on se ravitaille...".

Comment éviter de se réfugier dans une application universelle du principe de précaution au risque de tuer l'esprit d'aventure et l'esprit d'entreprise ?

l'une des caractéristiques les plus marquantes dans ce contexte d'incertitude et d'insécurité, sont des facteurs de stress, de tensions incontrôlables.

La pandémie sur la durée érode cette relation corps-esprit, modifie nos pensées, nos émotions, nos relations à l'autre.

Gérer inquiétude et anxiété en cette période d'incertitude :

-Qu'est-ce que l'inquiétude ?

L'être humain à la faculté extraordinaire de penser au futur. "Prévoir", signifie que nous pouvons anticiper les obstacles ou les problèmes, ce qui nous donne la possibilité d'y trouver des solutions.

Cependant, s'inquiéter est une façon de prévoir qui nous rend souvent anxieux et inquiets.

Lorsque nous nous inquiétons trop, nous pensons souvent au pire des cas et pensons que nous n'arriverons pas à le surmonter.

Les symptômes de l'inquiétude, de l'anxiété :

Lorsque nous nous inquiétons, cela peut ressembler à un enchainement de pensées et d'images qui se succèdent dans des directions de plus en plus erratiques et catastrophiques. Certaines personnes ne peuvent contrôler leur inquiétude, qui semble alors prendre le dessus.

L'inquiétude, l'anxiété et l'insécurité ne sont pas juste dans notre esprit, nous les ressentons également de manière physique par :

-Des tensions dans les muscles, de l'inconfort ou des douleurs.

-de l'agitation et l'impossibilité de se relaxer.

-Des difficultés à se concentrer, à dormir.

-Une tendance à se sentir fatigué.

Causes de l'inquiétude et de l'anxiété :

Toute chose peut causer une inquiétude, même lorsque tout se passe bien.

Les déclencheurs les plus forts sont les situations qui :

-Ambigües-ouvertes à différentes interprétations.

-Nouvelles ou inédites-on ne peut pas se reposer sur une expérience passée.

-Imprévisibles.

La situation sanitaire actuelle remplit tous ces critères, et il est donc normal que les gens soient très inquiets.

Différents types d'inquiétude :

-L'inquiétude face à des problèmes réels concerne des problèmes qui sont tangibles et ont besoin d'une solution immédiate.

-L'inquiétude hypothétique au sujet de la crise actuelle inclut penser au pire des cas (ce que l'on pourrait appeler du catastrophique). l'inquiétude face à l'hypothétique c'est s'inquiéter de choses qui ne se passent pas encore, mais pourraient se produire dans le futur.

Quand l'inquiétude devient une peur :

On considère que l'inquiétude devient un problème lorsqu'elle vous empêche de vivre la vie que vous souhaitez, ou si elle vous démoralise ou vous épuise.

-Essayez d'identifier ce qui déclenche ce sentiment d'inquiétude, de peur, de limiter le temps d'exposition à ce qui déclenche votre inquiétude.

-Une fois que les problèmes sont identifiés, essayez d'inclure des activités qui font travailler votre esprit et votre corps.

-Entrainez-vous à être reconnaissant en développant une attitude reconnaissante peut vous aider à créer un lien avec des moments de joie, de vitalité et de plaisir.

-Prenez des mesures pour vous occuper de vous-même. Préservez votre bien-être et gérer votre inquiétude afin de garder un équilibre dans votre vie.

-Vous entrainer à la pleine conscience. Apprendre et pratiquer la pleine conscience peut vous aider à vous débarrasser de beaucoup de vos soucis et vous ramener au présent en vous concentrant sur votre respiration ou les sons qui vous entourent, Respirer en pleine conscience peut vous aider à trouver des "points d'ancrage" pour revenir au temps présent et vous débarrasser de vos inquiétudes.

La sophrologie est là pour vous accompagner et vous aider à retrouver la quiétude grâce à diverses techniques utilisées :

La respiration, la pleine conscience, la parole ou l'image, pour diminuer l'inquiétude du patient. Elle se pratique souvent en position allongée et permet de faire une pause, de renouer avec le présent, de détendre le corps.

Cette technique présente également une dimension hypnotique légère pouvant induire des modifications de certains de ses comportements en fonction des problèmes discutés avec le praticien.

 

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.